Les articles, vidéo... qui parlent de nos activités

Organiser ce Marché de Noël éphèmère est une initiative de l'équipe de Jardin'enVie, prise en quelque sorte à l'improviste. Si la pandémie nécessite de protèger les autres, cesser de faire société pourrait provoquer des dégâts pires que ceux du coronavirus. A la ferme, nous pouvons accueillir en plein air en respectant le protocole sanitaire déjà testé avec succès lors de De Ferme en Ferme. Concilier espoir en l'avenir et lutte contre la pandémie, tel est l'objectif.

article DL march noel2020 i100

Jardin'enVie : les semences paysannes en Drôme

Pour plus de rendement, plus de productivité, plus de résistances face aux maladies, les recherches de multinationales ont modifié génétiquement les semences. Face à ce modèle, de petites structures comme la SCOP Jardin'enVie à Bourg-Les-Valence résistent et proposent des semences paysannes.

Pour lire l'article de Minga, suivre le lien

Quelques éléments pour nourrir le débat sur les avantages et inconvénients respectifs entre variétés paysannes et variétés dites "modernes"

  • "Qui a tué le goût des tomates ?" Article de Eric Aeschimann publié dans le Nouvel Observateur n°2702 du 18 août 2016
    Y sont interviewés une chercheuse de l'INRA, le fondateur de Germinance, les co-gérants de Jardin'enVie

qui a tue la tomate 2

  • Extrait du documentaire de Linda Bendali et Sophie Le Gall « Que mangeons-nous vraiment ? De la terre à l'assiette » diffusé sur France 3

Comparaison nutritive entre des tomates issues de semences paysannes et de semences hybrides F1

Jacquelines Corbalan a réalisé en 2008 et 2009 une suite d'articles sur certaines des initiatives de Jardin'enVie et Terre Avenir Ville. Vous en trouverez ci-dessus une version édulcorée pour être publiée sur cette page web. Vous pouvez aussi télécharger ici en pdf) et mis en page pour la Gazette des Jardins (attention, les deux pages font plus de 1 Mo et sont d'un format supérieur au A4).

Les Incas au secours de notre souveraineté alimentaire

Buttez plus pour récolter plus


Elle m’avait dit : « Il faut absolument que tu viennes voir ça : on a fait une « butte des Incas ». C’est É-POUS-TOU-FLANT, on n’a jamais vu ça. ». Et que je te parle de luxuriance, de vigueur, de force, de santé avec des yeux tidip-tidip-tidip et de grands moulinets de bras. Comme vous le savez, il en faut beaucoup moins pour appâter une Jacqueline…
Texte Jacqueline Corbalan, photos JC et Valérie Peyret