APPEL À ÉPARGNE

Les actualités ci-contre résument l'action et les perspectives de Jardin'enVie et Humuscité. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les autres menus du site de Jardin'enVie ou prendre rendez-vous.

La crise sanitaire accélére la construction de filières alimentaires résilientes

Investir en temps de crise peut être une excellente opportunité pour bouger les lignes. La Covid19 révèle les fragilités de l'organisation actuelle des filières alimentaires, même lorsqu'elles sont bio. Sécuriser des approvisionnements de meilleure qualité en quantité suffisante devient une priorité pour faire face à l'évolution de la demande et aux différentes menaces liées aux bouleversements qui s'accèlérent. Les demandes de production que nous sommes en train de contractualiser pour les trois prochaines années dépassent notre prévisionnel le plus optimiste.

Nos choix métiers, nos savoir-faire apportent des réponses crédibles aux entrepreneurs :

  • De nouveaux clients pros nous contactent presque chaque semaine pour un volume minimum d’affaire de 20 à 30 k€ par an chacun.
  • Nos clients pros historiques désirent augmenter leurs commandes dès le second semestre 2021 dans la pire des hypothèses. Le trou d’air actuel durera au moins jusqu’au printemps prochain pour les restaurateurs, qui représentent plus de 50 % de nos commandes de légumes. Malgré cela et l’extension du télétravail, leur demande pour les prochaines années est supérieure à son niveau de janvier dernier.
  • Dès 2021, si la crise se prolonge, nous avons suffisamment de clients en liste d’attente pour basculer vers des épiceries ce que les restaurants ne pourraient pas écouler.

Par exemple, Lecointre Paris entrera au capital de Jardin'enVie au premier trimestre 2021 et double ses commandes annuelles : à partir de 2022, nous devons leur livrer au moins 200 k€ par an de légumes.

S'inspirer des "communs" pour refertiliser les terres et faire vivre les semences paysannes jusque dans les assiettes permet d'espérer des lendemains plus prospères, équitables et démocratiques. Manger mieux et nourrir tout le monde sans utiliser de pesticides, pas même ceux autorisés en bio, c'est déjà notre réalité. Quel plaisir de retrouver toute la diversité du vivant, des saveurs variées et intenses lorsqu'on sait que ce n'est pas au détriment de la planète ! Quel bonheur de pouvoir partager un repas avec ses amis sans craindre que la production ne permette pas de nourrir tout le monde ! Seuls les moyens financiers et la volonté politique manquent (encore) à l'appel.

A condition de pouvoir investir sans attendre, grêle et covid pourraient n'être qu'une parenthèse vite refermée. Jardin’enVie et HumusCité pourraient même devenir un placement financier intéressant à horizon 7 à 10 ans.