APPEL À ÉPARGNE

Les articles ci-contre résument l'action et les perspectives de Jardin'enVie et Humuscité. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les autres menus du site de Jardin'enVie ou prendre rendez-vous

Des savoirs-faire rares et précieux pour faire équipe avec le vivant.

Jardin’enVie est issu de l’engagement de plusieurs dizaines de personnes, des villes ou des campagnes, décidées à reprendre en main leur avenir alimentaire. S'opposer à une technologie (hybride F1, OGM, CMS...) n'apporte pas de solutions. Si on ne change pas de logique, une autre la remplacera sans réduire la prédation que nous exerçons sur le vivant, dont le coût économique et démocratique se révèle aujourd'hui exhorbitant. Face aux essais OGM qui se développaient près de chez nous en 2001, nous voulions trouver des réponses alternatives, à la portée de tous. Depuis, nous expérimentons. Réussites et échecs nous ont permis, peu à peu, de développer des savoirs-faire à partir de semences paysannes. Présentées comme archaïques, dès qu'on change de regard sur le viant, elles révèlent des ressources insoupçonnées pour cultiver, stocker, trier, conditionner, livrer, transformer, cuire, conserver, vendre. Renouveler en profondeur les filières alimentaires est nécessaire pour bénéficier de tous les avantages des variétés paysannes. Mais ça vaut le coup. Leurs spécificités permettent de réconcilier efficacité économique avec rémunération équitable, respect du vivant et une nourriture de haute qualité, en quantité suffisante, pour chaque humain.

Les défis des dix prochaines années ? Les objectifs du Projet afterres2050 et du plan de relance de l’économie ?

Nous contribuons déjà à réduire les impacts des bouleversements à l’oeuvre, dus à l’activité humaine. Eau, humus, biodiversités, climat, foncier… nous apportons des éléments de réponse tout en favorisant plus de démocratie, de justice sociale et économique. Développer des solutions qui sont à la fois efficaces sur un point technique précis et bénéfiques aux autres problèmes à résoudre fait toute l’originalité de nos savoirs-faire et de notre approche. À notre échelle, nous sommes déjà au-delà des objectifs du plan de relance et de l’étude "afterres2050" réalisée sur notre territoire, à la demande de l’agglomération de Valence-Romans. Lorsqu'elles sont dans notre champ de compétences, les priorités du plan de relance post-covid sont déjà pour nous des résultats :

Comment est-ce possible ? Une simple TPE ?

Grâce aux caractéristiques des variétés paysannes ! Nous les utilisons par souci d’efficacité, de productivité, de pérennité et de résilience : accessibles à tous, elles permettent de bénéficier des apports de nos ancêtres. A travers d'innombrables générations d’humains, ils nous ont offert la liberté et la possibilité de choisir selon quels critères d’usage, d’adaptation, de goût, etc... Reproduire les semences, ou plus exactement co-évoluer avec elles et les lieux où elles sont cultivées. Abandonner cette fabuleuse richesse ? Est-ce raisonnable ? C'est pourtant le projet de société que les puissants de ce monde continuent de mettre en oeuvre en favorisant au-delà de toute mesure la concentration de l'outil de travail, du front de vente, donc du pouvoir et des capitaux au détriment des libertés et solidarités. En fait, les caractéristiques des variétés paysannes conviennent davantage à un modèle économique où les lieux de décisions sont relocalisés, notamment par l'essor de petites et moyennes entreprises contrôlées par celles et ceux qui produisent ou consomment.

jardinenvie affiche

Ces résultats et savoir-faire méritent d'être déployés à plus large échelle.

Peu d’entreprises sont aussi bien placées que Jardin’enVie pour accompagner les mutations des filières alimentaires. Elles ne peuvent plus être repoussées à plus tard, ne serait-ce qu’en raison de l’érosion des sols et des biodiversités, de la pyramide des âges des agriculteurs en activité ou du déclin des commerces alimentaires de centre ville.